Les Obligations
Ou titres de créance représentatifs d'un emprunt

Les obligations sont des titres financiers qui constituent une diversification de placement d'épargne. Cet investissement offre des rendements attractifs et connus dès le départ, l'investissement en obligations étant matérialisé par un contrat obligataire qui fixe les termes et conditions du placement financier, à savoir une maturité, un taux d'intérêt (le coupon) et un échéancier de remboursement. L'investissement en obligations de PME constitue un placement financier rémunérateur dont voici les caractéristiques.

Lorsque vous prêtez de l’argent à des entreprises sur Investbook, vous souscrivez à des obligations

Souscrire à une obligation d’entreprise revient à prêter de l’argent à une entreprise

Prêter de l’argent donne droit à des intérêts fixes et réguliers appelés « coupons »

En prêtant de l’argent, vous connaissez à l’avance la date de votre remboursement et le montant des intérêts que vous allez percevoir

Sur Investbook, vous prêtez de l’argent aux entreprises de votre choix, pour le montant de votre choix

Souscrire à une obligation revient à prêter de l’argent

Une obligation est un titre financier (titre de créance), parfois peu connu du grand public et pourtant très simple et accessible par tous.

Une obligation est aussi simple qu’un prêt, d’ailleurs le principe est le même : en souscrivant à une obligation, vous prêtez de l’argent à une entreprise. En échange de votre prêt d’argent, l’entreprise vous donne un titre de créance, l’obligation, dont vous êtes propriétaire. L’entreprise a une dette envers vous, elle a l’obligation de vous rembourser.

Un prêt au sens de prêt bancaire est octroyé exclusivement par une banque ou par un organisme de crédit alors qu’une obligation peut être souscrite par tout le monde y compris par les personnes physiques du grand public. L’avantage est que vous pouvez revendre vos obligations à des tierces personnes si vous le souhaitez.

Qui sont les acteurs ?

Une obligation peut être émise par un Etat, une collectivité publique, ou une entreprise. Les références les plus connues sont les obligations de l’Etat français par exemple, ou des entreprises du CAC 40. Ces obligations sont généralement souscrites par des investisseurs institutionnels type banques ou assureurs qui peuvent les proposer au grand public via des placements d’épargne.

Il existe aussi des TPE/PME qui émettent des obligations, mais leur visibilité est moindre.
En proposant aux prêteurs des obligations d’entreprises, Investbook s’efforce de donner une meilleure visibilité aux TPE/PME qui souhaitent se financer.

Caractéristiques d’une obligation

Une obligation présente les caractéristiques suivantes :
Une valeur nominale
C’est le prix à payer pour acquérir une obligation lors d’une émission obligataire
Maturité
C’est la durée de vie d’une obligation
Taux de coupon
C’est le taux d’intérêt annuel versé au détenteur d’une obligation
Date d’émission ou date de jouissance
C’est la date de départ du calcul des intérêts
Date d’échéance ou date de maturité
C’est la date à laquelle une obligation est entièrement remboursée. C’est la fin de vie d’une obligation
Mode de remboursement
Le détenteur d’une obligation peut notamment se faire rembourser entièrement en date de maturité (on parle de remboursement à maturité ou de remboursement in fine) ou par amortissements (les remboursements sont étalés dans le temps)
Mode de paiement des coupons
Le détenteur d’une obligation peut notamment percevoir des intérêts tous les ans ou tous les six mois
Cession d’obligation
Le détenteur d’une obligation peut revendre son titre à une tierce personne
Rachat d’obligation
Une entreprise peut vouloir racheter une partie ou toutes les obligations qu’elle a émises, c’est-à-dire qu’elle effectue un remboursement anticipé de sa dette

Quels sont les marchés ?

Les entreprises, qu’elles soient petites ou grandes, diversifient généralement leurs financements. Elles peuvent contracter des emprunts bancaires mais aussi des emprunts obligataires en allant sur un marché public et/ou un marché privé (on parle de placement privé).

Marché public

Les obligations peuvent être des titres cotés sur un marché public type Euronext. Elles sont cotées en continu et peuvent être négociées, rachetées ou revendues.

Marché privé

Les obligations peuvent aussi être des titres privés non cotés. C’est ce que propose Investbook. En prêtant de l’argent à des entreprises sur Investbook, vous souscrivez à des obligations qui portent votre nom, ce sont des obligations nominatives inscrites dans les comptes de l’entreprise que vous financez. Vous pouvez toutefois revendre vos obligations à qui bon vous semble, Investbook se chargera de rédiger un acte de vente et remplacera votre nom par celui de l’acheteur.

Investbook : mise en relation d’internautes avec des entreprises

D’un côté, des internautes prêtent de l’argent, ils souscrivent à des obligations. Ce sont des investisseurs.
De l’autre, des entreprises empruntent de l’argent, elles émettent des obligations. Ce sont des emprunteurs.

Vous êtes investisseur

Vous souhaitez placer votre épargne et contribuer au développement d’entreprises qui vous affectionnent ?
En souscrivant à des obligations, vous prêtez de l’argent aux entreprises de votre choix.
Vous devenez propriétaire d’un titre de créance, vous êtes donc créancier également appelé obligataire.
Etre obligataire veut dire que les entreprises ont l’obligation de vous rembourser.
Ainsi, en prêtant de l’argent, vous devenez obligataire et vous recevez une obligation (ou plusieurs) qui stipule contractuellement que l’entreprise a l’obligation de vous rembourser.

Vous êtes une entreprise

Vous souhaitez emprunter de l’argent pour couvrir vos besoins de financement et vous rapprocher d’une communauté de prêteurs ?
En émettant des obligations, vous demandez à emprunter de l’argent auprès des prêteurs.
Vous contractez donc une dette que vous devez rembourser.
Ainsi, en émettant des obligations, vous recevez de l’argent des prêteurs et vous êtes contractuellement obligé de les rembourser.

Le contrat

Contrat obligataire d'investissement en obligations

Le contrat qui lie les prêteurs et les entreprises s’appelle un contrat obligataire. Celui-ci est de droit français et comme tout contrat obligataire réglementé, il est préparé par un cabinet d’avocats ou des juristes. Il formalise les termes et conditions des obligations, à savoir notamment le montant, la date de remboursement, le taux d’intérêt (le coupon), les dates de paiement des coupons, l’engagement de l’entreprise vis-à-vis de ses créanciers et la procédure de recours en cas de faillite de l’entreprise.
Chaque émission obligataire dispose de son propre contrat obligataire qui lie l’entreprise à ses créanciers. On appelle l’ensemble des créanciers « la masse des obligataires ».

Quelques notions

L’émission obligataire (également appelé emprunt obligataire)

Une entreprise qui effectue une levée de fonds par émission d’obligations fait une émission obligataire. Elle émet de la dette. On l’appelle l’émetteur.

Chaque émission obligataire est faite par une seule entreprise.

Une entreprise peut effectuer plusieurs émissions obligataires.

Un prêteur qui répond favorablement à une émission obligataire souscrit aux obligations de l’émetteur. On l’appelle souscripteur.

Un prêteur ayant souscrit à des obligations lors d’une émission obligataire ou ayant acheté des obligations à une tierce personne devient propriétaire d’obligations. On l’appelle l’obligataire ou le porteur d’obligations.

Une émission obligataire est constituée de plusieurs obligations.

Exemple : l’entreprise A a besoin de 100.000€ pour financer l’acquisition d’une nouvelle machine de production. Elle lance donc une émission obligataire de 100.000€. Les obligations qui constituent cette émission ont toutes une valeur nominale de 100€ (il faut donc débourser 100€ pour acquérir une obligation). Ainsi il existe 1.000 obligations à disposition des prêteurs (100.000€/100€ = 1.000 obligations).

En résumé, 1.000 obligations sont émises pour une valeur de 100€ par obligation.

Un prêteur X souhaite prêter de l’argent à cette entreprise à hauteur de 500€, il recevra donc 5 obligations (500€/100€ = 5 obligations).

Le taux d’intérêt appelé taux de coupon

Un prêt donne droit à des intérêts exprimés en taux de pourcentage annuel. De la même façon, une obligation donne droit au paiement d’intérêts qu’on appelle coupons. Un taux de coupon est un taux d’intérêt exprimé également en pourcentage annuel.

Une entreprise paye des intérêts fixes et réguliers aux détenteurs d’obligations. Le taux de coupon doit traduire le risque que vous êtes prêt à prendre sur une entreprise. Plus le taux de coupon est élevé, plus vous estimez que le risque est élevé. A contrario, si vous estimez qu’une entreprise est moins risquée, le taux de coupon sera supposé être plus faible.

En reprenant l’exemple ci-dessus :

Chaque obligation a une valeur de 100€.

Vous prêtez 500€ qui vous donnent droit à 5 obligations.

Le taux de coupon (= taux d’intérêt) est de 6% par an.

Vous recevrez donc tous les ans 30€ (500€ x 6% = 30€, le détail du calcul étant 500€ x 6/100 = 30€).

A noter que de nombreuses formes d’obligations existent, souvent catégorisées comme « obligations simples ou ordinaires » ou « obligations complexes ». Investbook ne propose que des obligations simples parmi lesquelles les intérêts peuvent être, selon les termes contractuels de chaque émission obligataire, soit payables tous les ans, soit payables tous les 6 mois.

Le remboursement

Une obligation a une durée de vie qu’on appelle maturité. Une obligation a aussi une fin de vie qu’on appelle échéance.

Une obligation de maturité 5 ans veut dire que vous prêtez de l’argent sur 5 ans c'est-à-dire que votre argent vous sera entièrement remboursé au bout de 5 ans. Investbook ne propose que des obligations simples parmi lesquelles le remboursement se fait soit intégralement à échéance (on parle aussi de remboursement à maturité) soit par amortissements annuels.

Exemple d’obligations avec remboursement à maturité

Entreprise A
Type d'obligations émises
Obligations simples
Montant Total
100.000 EUR
Valeur nominale des titres émis
100 EUR
Nombre de titres émis
1000
Date d'émission
15 Septembre 2014
Date de maturité
15 Septembre 2019
Fréquence du coupon
Annuelle
Remboursement
A la date de maturité
%
Taux d’intérêt
6 % par an
Vous prêtez 500€, maturité 5 ans, taux d’intérêt 6%.
Au début de la première année, vous versez à l’entreprise 500€.
A la fin de la première année, vous recevez 6% d’intérêts c'est-à-dire 30€.
A la fin de la deuxième année, vous recevez de nouveau 30€
A la fin de la troisième année, vous recevez de nouveau 30€
A la fin de la quatrième année, vous recevez de nouveau 30€
A la fin de la cinquième année, vous recevez 30€ + 500€ de remboursement.
Résultat : Vous avez été intégralement remboursé à maturité et en une seule fois.
Vous avez donc investi 500€
Vous avez récupéré votre investissement de départ
Vous avez gagné 150€
En 5 ans, vous avez donc fait une plus-value de 30% (150€/500€*100), ce rendement était connu à l’avance dès le début, c’est le principal avantage des obligations simples
Schéma d'un investissement obligataire avec remboursement à maturité

Exemple d’obligations avec remboursement par amortissements

Entreprise B
Type d'obligations émises
Obligations simples
Montant Total
100.000 EUR
Valeur nominale des titres émis
100 EUR
Nombre de titres émis
1000
Date d'émission
15 Septembre 2014
Date de Maturité
15 Septembre 2019
Fréquence du coupon
Annuelle
Remboursement
Par amortissements linéaires
%
Taux d’intérêt
6 % par an
Vous prêtez 500€, maturité 5 ans, taux d’intérêt 6%, amortissements linéaires.
Au début de la première année, vous versez à l’entreprise 500€
A la fin de la première année, vous recevez 6% d’intérêts calculés sur 500€ c'est-à-dire 30€ et vous êtes remboursé 100€
A la fin de la deuxième année, vous recevez 6% d’intérêts calculés sur 400€ c'est-à-dire 20€ et vous êtes remboursé 100€
A la fin de la troisième année, vous recevez 6% d’intérêts calculés sur 300€ c'est-à-dire 15€ et vous êtes remboursé 100€
A la fin de la quatrième année, vous recevez 6% d’intérêts calculés sur 200€ c'est-à-dire 10€ et vous êtes remboursé 100€
A la fin de la cinquième année, vous recevez 6% d’intérêts calculés sur 100€ c'est-à-dire 5€ et vous êtes remboursé 100€
Résultat :
Vous avez donc investi 500€
Vous avez récupéré votre investissement de départ et avez gagné 80€
En 5 ans, vous avez donc fait une plus-value de 16% (80€/500€*100), ce rendement était également connu à l’avance dès le début
Certes le rendement est plus faible que le premier exemple mais vous avez bénéficié de remboursements réguliers qui ont constitués des liquidités pour vous

Les risques

Risque de crédit

Bien que chaque émission obligataire soit formalisée par un contrat de droit français dument rédigé par un cabinet d’avocats ou par des juristes, que les émetteurs ont l’obligation de rembourser leurs créanciers, que les créanciers sont représentés par une personne morale chargée de défendre leurs intérêts en cas de non-respect du contrat obligataire notamment en assignant l’émetteur par une procédure collective devant le tribunal de commerce, il se peut qu’une entreprise soit dans l’incapacité d’honorer sa dette du fait de sa situation de faillite. Le risque est donc que vous ne soyez pas remboursé de votre investissement

En effet, si une entreprise se retrouve en situation de liquidation judiciaire, elle peut se retrouver dans l’incapacité de rembourser ses dettes
Il est donc fortement recommandé de diversifier votre épargne, les gains sur des investissements peuvent en effet compenser des pertes sur d’autres. Plus votre épargne est diversifiée, plus vous minimisez votre risque
Par ailleurs, il est recommandé de ne placer qu’une partie de votre épargne, de sorte que votre situation ne soit pas affectée par des pertes potentielles

Ces conseils s’appliquent aussi bien pour des TPE/PME que vous pourriez soutenir sur Investbook que pour des placements faits auprès de votre banque sur des actions ou obligations de grands groupes du CAC 40 par exemple, ou même des obligations d’état. Les évènements des dernières années nous ont montré qu’aucun acteur économique ou étatique n’est à l’abri d’une situation de faillite.

Risque de liquidité:

Ce risque existe aussi bien sur un marché public type Euronext que sur une plateforme de finance participative type Investbook. Il s’agit du risque de ne pas trouver d’acheteur pour racheter une obligation déjà émise mais dont vous voudriez vous séparer avant maturité. Il est donc fortement recommandé de ne pas investir une épargne dont vous pourriez avoir besoin à court terme. Bien qu’il soit possible de revendre vos obligations sur Investbook, préparez-vous à rester propriétaire de vos obligations jusqu’à leur échéance.

Comparatif

Le comparatif suivant est établi sur l’hypothèse d’entreprises ne faisant pas faillite.

Comparées aux actions, les obligations présentent de nombreux avantages :

Connaissance du rendement

En souscrivant à des actions, vous ne connaissez pas à l’avance les dividendes qui vous seront versés, si dividendes il y a.
Alors qu'en souscrivant à des obligations, vous connaissez à l’avance le rendement de votre investissement. Comme indiqué précédemment, les intérêts fixes et périodiques vous permettent à l’avance et dès le début de connaitre le rendement de votre investissement, dès lors que vous gardez vos obligations jusqu’à échéance.

Retour sur investissement

En souscrivant à des actions, vous ne serez peut être jamais remboursé à hauteur de votre investissement. Si vous n’arrivez pas à revendre vos actions ou si celles-ci n’ont plus beaucoup de valeur, vous pouvez ne pas récupérer votre investissement ou ne récupérer qu’une partie (moins-value).
Alors qu'en souscrivant à des obligations, vous attendez à être remboursé. Même si vous n’arrivez pas à revendre vos obligations ou si celles-ci n’ont plus beaucoup de valeur, vous recevrez quoiqu’il arrive (hors situation de défaut) 100% de votre investissement initial.

Horizon d’investissement

En souscrivant à des actions, vous ne savez pas si vous vous engagez pour 5 ans, 10 ans ou 50 ans. En tant qu’actionnaire, vous êtes censé être un partenaire de long terme.
Alors qu'en souscrivant à des obligations, vous connaissez l’horizon de votre investissement. Grâce à la maturité contractualisée dès le début, vous connaissez la date à laquelle vous ferez un retour sur investissement.

Taux de rendement

En souscrivant à des actions, vous pouvez faire des plus-values comme des moins-values. Et les plus-values ne sont pas forcément plus intéressantes que celles réalisées sur des obligations.

Prenons les exemples suivants (hors dividendes)
Si vous avez acheté un panier d’actions représentant le CAC40 le 31/12/2000 (5926.42 points) pour le revendre 5 ans plus tard le 31/12/2005 (4715.23 points), vous avez fait une perte de -20.44%.
Si vous avez acheté un panier d’actions représentant le CAC40 le 31/12/2005 (4715.23 points) pour le revendre 8 ans plus tard le 31/12/2013 (4295.95 points), vous avez fait une perte de -8.90%.
Autre exemple, si vous avez fait un investissement de moins longue durée sur une période prospère d’avant crise entre le 31/12/2005 (4715.23 points) points) et le 31/12/2007 (5614.08 points), vous avez fait une plus-value de +19.06%.
Les actions sont en effet incertaines et leur rendement peut certes être intéressant mais aussi très risqué surtout pendant les périodes de crises comme en 2008 : -42.68% par rapport à 2007, 2010 (-3.34%) ou 2011 (-16.95%).
Alors qu’en souscrivant à des obligations, vous pouvez prétendre à des rendements entre 4% et 15% par an. Les obligations proposées sur Investbook ont des maturités entre 3 ans et 7 ans.

En reprenant notre premier exemple de 6% sur 5ans, le rendement au bout de 5 ans est de 30%. C’est un rendement connu dès le départ, vous savez aussi et surtout, sauf cas de défaut, que vous allez réaliser une plus-value.

Synthèse

Alors qu’un investissement en actions peut s’avérer aléatoire, investir en obligations permet de connaitre à l’avance son horizon d’investissement et le rendement attendu.

Actions vs Obligations

DéfinitionActionsObligations
Nom du porteurActionnaireObligataire
NotionsUn actionnaire accède au capital d'une entrepriseUn obligataire accède à la dette d'une entreprise
ExplicationEn achetant une action, vous versez une somme d'argent. Vous recevez en retour un titre de propriété, c'est à dire une action qui vous donne droit à une part de capital d'une entrepriseEn souscrivant à une obligation, vous versez une somme. Vous recevez en retour un titre de créance, c'est-à-dire une obligation qui stipule que l'entreprise a une dette envers vous
ObjectifsUn actionnaire achète une action en attendant en retour une revente à un prix plus élevé et un paiement de dividendes aléatoiresUn obligataire souscrit à une obligation en attendant en retour un remboursement et un paiement d'intérêts réguliers
Horizon d'investissementDe moins d'un an à très long termeMoyen terme (de 3 ans à 7 ans)
ContratPacte d'actionnairesContrat obligataire qui prédéfinit la durée, le taux d'intérêt et les modalités de remboursement
Droits
  • Droit de vote
  • Droit de cession
  • Droit d'information
  • Droit d'intérêts (appelés coupons)
  • Droit de remboursement
  • Droit de cession
  • Droit d'information
EmetteursEntreprises
  • Entreprises
  • Etats
  • Collectivités publiques
Souscripteurs
  • Personnes morales
  • Personnes physiques
  • Personnes morales
  • Personnes physiques
Rémunérations des souscripteursDividendes (aléatoire)Coupons (intérêts pré-définis)
Actif risquéOuiOui
Nature du risqueEvolution de la valeur d'une actionCapacité de remboursement d'une entreprise
Types de risque
  • Risque de perte totale de son investissement (faillite de l'entreprise)
  • Risque de liquidité (impossibilité de revendre son titre)
  • Risque de perte totale de son investissement (faillite de l'entreprise)
  • Risque de liquidité (impossibilité de revendre son titre)
RendementNul à très élevéNul à moyennement élevé
Inconvénients
  • Potentiel de plus-value comme de moins-value
  • Rendement aléatoire (le prix d'une action peut varier à la hausse comme à la baisse et incertitude sur le versement des dividendes)
  • Rendement moyen jusqu'à +15% par an soit +75% sur 5 ans
  • Absence de droit de vote et de propriété de capital
Avantages
  • Droit de vote
  • Droit de propriété de capital
  • Potentiel de gain très élevé
  • Rendement fixe et régulier
  • Gain et horizon d'investissement connus à l'avance
  • Existence de contrat définissant le mode de remboursement et le paiement d'intérêts réguliers
Nous vous invitions également à consulter la fiche éditée par la Banque de France sur le financement obligataire :

Offre de parrainage

Inscrivez-vous et gagnez 50€ par membre parrainé

S'inscrire