Les Meilleurs Conseils pour Investir dans une Entreprise

Les Meilleurs Conseils pour Investir dans une Entreprise

Pour réussir son investissement dans une entreprise, il existe de nombreux paramètres à prendre en compte. Que ce soit pour un investissement dans une entreprise sous forme d’actions, ou que ce soit un investissement obligataire, il existe quelques règles que vous devez respecter pour mener vos opportunités d’investissement jusqu’à la rentabilité. Comment investir dans une entreprise ? Dans quelle entreprise investir ? Investbook répond à toutes vos interrogations sur l’investissement dans une entreprise. Pour connaître les avantages d'un investissement sur Investbook, rendez-vous sur ce lien.

1. Investir sur une entreprise dont vous comprenez l’activité

Cette première règle est essentielle lorsque vous entreprenez un placement financier dans une entreprise. Sur une plateforme en ligne, en equity ou en obligations, vous devez comprendre l’activité de la société. Outre le fait d’investir sur des projets qui vous affectionnent, n’hésitez pas à découvrir le passé de l’entreprise, son marché et ses ambitions. Internet est une source inépuisable d’informations sur ces entreprises qui lèvent des fonds. Par ailleurs, des plateformes d’investissement comme Investbook réalisent un « Mémorandum d’Information », accessible après inscription, qui permet de découvrir de manière exhaustive l’activité d’une entreprise qui emprunte. Enfin, vous devez choisir d’investir selon vos propres critères après avoir établi votre propre jugement.

2. Rencontrer ou échanger avec le chef d’entreprise avant d'investir

Le dirigeant d’entreprise, et plus largement l’équipe, représente le facteur clé de la réussite d’une entreprise. Un investisseur qui souhaite investir dans une startup en Equity devra systématique échanger et challenger les fondateurs. Une équipe dynamique et complémentaire attire les investisseurs.

Lors d’une émission d’obligations, les équipes d’Investbook rencontrent systématiquement les dirigeants. Il est aussi possible pour les investisseurs de participer à des « roadshows », cela permet d’apporter des réponses claires aux interrogations des investisseurs. Ces Roadshows sont principalement des réunions d’échanges où le porteur de projet présentera sa société et ses ambitions de croissance à court et moyen terme.

3. Connaitre le projet de l’entreprise que vous financez et son ambition de croissance

Lorsqu’une entreprise réalise une augmentation de capital ou une émission d’obligations, elle souhaite financer son développement et accélérer sa croissance. Cependant, toutes les PME n’ont pas les mêmes besoins d’investissement. Il vous faudra alors détecter les perspectives de croissance en fonction des ressources de l’entreprise, pour apporter à cette société un apport financier en rapport avec ses besoins.

4. Comprendre et analyser la santé financière de l’entreprise

Lors d’un investissement dans une entreprise, la santé financière d’une société est scrutée à la loupe. Bien que des connaissances financières soient requises, des plateformes d’investissement en ligne, comme Investbook, mettent à disposition des documents d’analyse sous forme de Mémorandum d’Information. Ce document permettra à l’investisseur de se faire une idée précise de la santé financière de l’entreprise qui lève des fonds mais aussi de tous ce qui entoure le projet, son marché, sa gouvernance, sa stratégie, les facteurs de risque etc.

5. Connaitre ses objectifs de placement

Avant de placer de l’argent dans une société, un investisseur doit connaître ses objectifs de placement. Les types de placement diffèrent en fonction des objectifs d’investissement. Pour comprendre vos objectifs de placement, quatre axes sont à étudier :

- Une recherche de placement à court terme, ou des placements à long terme ? Un investissement en actions ou en obligations est d’échéance moyen-long terme, à partir de 3 ou 4 ans sur les obligations et 5 ou 7 ans sur les actions.

- Une recherche de placement avec rendement non garanti ou des placements garantis ? Là encore, vous devez vous posez la question fondamentale de votre appétit au risque. Plus un investissement est risqué, plus le rendement espéré sera élevé. Les plateformes de crowdfunding ne proposent pas de placements garantis comme peuvent le faire des assurances-vie ou des fonds à capital garanti. Gardez à l’esprit que tout investissement fortement rémunérateur est risqué, y compris lorsque vous placez votre argent dans des entreprises matures. Un investissement comporte notamment le risque de perte en capital, si une contrepartie fait défaut et se retrouve dans l’incapacité d’honorer sa dette ou ses actionnaires.

- Une recherche de placement avec rendement espéré connu et fixe ou un placement avec un horizon et un rendement inconnus ? Investir en actions vous permettra de devenir propriétaire de parts de capital d’une société, vous aurez un droit de vote et pourrez espérer des dividendes éventuels et une revente de vos titres. Cependant, lors de votre investissement, vous ne connaissez pas la date à laquelle vous pourrez revendre vos titres ni même la valeur de vos titres dans plusieurs années. Investir en obligations ne vous permet pas d’avoir un droit de vote mais les conditions de rémunération et de durée de votre placement sont fixées dès le départ. Lors de votre investissement, vous adhérez à un contrat qui fixe la durée, les modalités de remboursement et le taux d’intérêt.

- Investir dans une entreprise pour défiscaliser, ou pour chercher du rendement et soutenir les PME françaises ? Les investissements dans des entreprises ne sont pas tous soumis au même régime fiscal. Il faudra déterminer si la défiscalisation est une priorité dans vos choix d’investissement. Par exemple, l’investissement obligataire n’offre pas d’avantages fiscaux, mais permet d’espérer des rendements fixes et réguliers tout en soutenant le développement d’une PME. Que ce soit en obligations ou en actions, il est possible de participer à un projet et de suivre le développement d’une ou plusieurs entreprises, mais vérifiez les régimes fiscaux si c’est votre principale problématique.

6. Diversifier son épargne et se constituer un portefeuille d’investissements

Comme nous l’avons mentionné plus haut, tout investissement est risqué. Il existe un maître mot pour les investisseurs : LA DIVERSIFICATION.

La diversification de l’épargne :

un investisseur devra diversifier ses types de placements pour limiter le risque. Il est conseillé de diversifier son épargne sur plusieurs produits financiers, des placements garantis pour sécuriser et protéger la majeure partie de votre épargne, en passant par des produits non garantis mais dont le risque reste faible, jusqu’à des placements plus risqués pour la partie de votre épargne allouée à la rémunération et aux rendements élevés.

La diversification du portefeuille d’investissements :

Lorsque vous avez choisi les types de placements financiers que vous souhaitez réaliser, il faudra diversifier son portefeuille. En somme, il faut répartir ses investissements disponibles sur plusieurs entreprises ou sur plusieurs projets pour limiter le risque. Il est conseillé d’investir sur au moins 5 entreprises pour amorcer un profil de risque dilué.

7. Allouer uniquement une partie de votre épargne

Ne réalisez jamais un investissement dans une entreprise avec des fonds dont vous auriez besoin à court ou moyen terme. Il vous faudra placer uniquement une partie de votre épargne disponible qui ne vous est pas utile à courte échéance et dont la perte éventuelle ne vous mettrait pas dans une situation financière insurmontable.

8. Suivre les entreprises dans lesquelles vous avez investi

La plupart de vos investissements se feront à moyen terme. Pendant cette période, vous avez la possibilité de suivre l’évolution des entreprises dans lesquelles vous avez investi. Régulièrement, consultez les comptes des sociétés et analysez l’activité des derniers mois. Investbook, sur sa plateforme d’investissement en ligne, propose à tous ses investisseurs un suivi annuel et détaillé des entreprises financées. Cela vous rapproche des PME et vous permet d’avoir un lien dans le temps. En participant au soutien du tissu économique sur des PME identifiées et accessibles, vos placements sont concrets, votre diversification de portefeuille devient utile et participative.

Autres lectures intéressantes

J’investis Chez Investbook. Et Vous ?

J’investis Chez Investbook. Et Vous ?

Après avoir investi au capital d’Investbook, Patrick Hannedouche va réaliser des placements financiers sur cette plateforme de crowdfunding obligataire.

Je m’appelle Patrick Hannedouche et je suis Directeur Général Associé d’Investbook. Laissez-moi vous présenter la démarche qui m’a con...

LIRE LA SUITE