Crowdfunding : voici le financement participatif immobilier

Crowdfunding ou comment ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier

Le crowdfunding, chacun le sait, est un moyen très efficace de financer n’importe quelle idée, qu’il s’agisse d’un plan élaboré, ou bien au contraire d’un projet de petite envergure. Aujourd’hui, le crowdfunding s’est fortement diversifié, il est présent dans tous les domaines et sous plusieurs formes. C’est donc naturellement qu’est né le crowdbuilding, un type de crowdfunding dédié à la création et à la rénovation de biens immobiliers. Mais comment fonctionne-t-il, et pourquoi son concept change-t-il ?

Le Crowdbuilding immobilier, qu’est-ce que c’est ?

De la même façon que dans le crowdfunding, le projet est présenté aux éventuels investisseurs pour leur expliquer le besoin de financement participatif. Le projet s’arrête néanmoins une fois les 100% atteints, pas de record à plus de 1 000% de financement donc dans ce domaine.

Ici, il ne s’agit pas d’investissement locatif, c’est-à-dire qu’une fois le bien immobilier construit ou rénové, vous n’en deviendrez pas propriétaire à hauteur du pourcentage que vous avez investi dans la somme obtenue au total par l’organisme demandeur. Le crowdbuilding est un concept de crowdfunding immobilier dans lequel vous financez un bien immobilier qui aura un rendement une fois les travaux finis, à ce moment, vous serez remboursé de la somme que vous avez investie plus un pourcentage de cette même somme qui dépend du rendement attendu. Sur le site d’Homunity.com, tous les projets de crowdbuilding ont un rendement compris entre 9 et 10% par an.

Mieux qu’un placement avec intérêt

Pour résumer ce concept, il suffit donc d’investir une somme d’argent pour récupérer quasi certainement un montant supérieur à celui placé au départ. Voilà qui n’est pas sans rappeler un placement avec intérêt dans une banque. Dans ce dernier, vous pouvez placer de l’argent, et ensuite gagner régulièrement, sans rien avoir à faire, un petit pourcentage de la somme placée. Si vous pouvez facilement manipuler l’argent placé, son rendement n’est pas exactement extraordinaire. Vous avez donc d’une part un investissement sur un ou deux ans, pendant lequel vous ne pourrez pas toucher à l’argent investi, mais avec un rendement entre 5 et 10 fois plus haut, et un placement d’argent que vous pouvez manipuler à tout moment, mais au rendement extrêmement bas. C’est pourquoi le crowdbuilding s’est rapidement imposé comme une plateforme de placement financier au taux de rendement supérieurs à ceux des placements bancaires : l’investissement rapporte plus au bout d’un ou deux ans qu’un placement bancaire.

Des placements multiples pour des rendements multiples

De plus, et c’est là que ce type de crowdfunding devient encore une meilleure solution, c’est que vous n’êtes pas obligé d’investir dans un seul projet à la fois. Vous pouvez multiplier les investissements ! En plaçant votre argent intelligemment, vous en ressortirez gagnant, et cela même si certains de ces projets n’aboutissent pas. Tout est une question de bien lire le projet, et de savoir évaluer s’il arrivera à tenir ses promesses ou bien s’il sera un échec. Contrairement à un placement d’argent à la banque, qui rapporte une somme unique quel que soit le nombre de comptes que vous créez, grâce au crowdfunding d’immobilier vous pouvez investir dans plusieurs projets, qui marcheront chacun en parallèle. Avec du flair et de la chance, vous réussirez à ne miser que sur des paris gagnants !

Focus sur un exemple

Pour bien illustrer le propos, prenons l’exemple d’un crowdfunding terminé et remboursé, celui de la rénovation d’un bâtiment nommé « Le Roc Merlet ». Il s’agit d’une résidence située à Saint-Bon-Tarentaise, sur une piste de ski, qui demandait 200 000€ comme objectif pour sa rénovation. Pourtant présenté comme « une architecture assez typique de l’époque, et assez loin de ce que les acquéreurs recherchent aujourd’hui (…), très loin de l’idéal savoyard », ce bâtiment a été entièrement rénové en un an pour un rendement de 9%. Les 30 investisseurs qui ont atteint ensemble l’objectif de 200 000€ se sont donc vus remboursés de leur mise de départ, et ont gagné 9 000€ supplémentaires à se partager à hauteur de leur investissement. Et il ne s’agit là que de l’exemple du mois de décembre 2017, puisque chaque mois, Homunity lance un nouveau projet et que, rappelons-le, il n’y a sur leur site que des réussites. Et comme si cela ne suffisait pas, en décembre dernier, Quentin Romet écrivait sur le site des Échos que le crowdbuilding a battu tous les records en 2017. Pour plus de détails, consultez l'article ici !